Les territoires de l’Humanité


Le royaume de Deremis

Dans le Royaume des Hommes, la sécurité des villes est gérée par la garde, aux ordres des barons, comtes ou ducs administrant la région. L’armée quant à elle est sous les ordres directs du roi Deremis.

La justice est exercée par un organe indépendant du pouvoir en place afin d’assurer sa totale neutralité. L’ordre d’Akhal, Dieu de la lumière et de la justice, possède tout le savoir et les moyens pour former les saints guerriers que sont les paladins. Ce sont eux qui dispensent la justice et incarne le bras vengeur qui punit l’indigne. Les paladins sont autonomes et leur autorité est respectée et garantie par le pouvoir en place.

Le credo spirituel quant à lui est donné par l’Eglise. Institution infiniment riche et puissante, elle fait valoir son autorité sur les gueux comme les rois. Le haut clergé est vautré dans le luxe et le faste pendant qu’il envoie ses prêtres et missionnaires à travers tout le royaume pour propager le credo et s’assurer de la dévotion de tous.

L’Eglise ne supporte pas qu’on lui tienne tête, il est par conséquent inconcevable qu’elle revienne sur ses décision ou qu’elle avoue la moindre erreur. L’Église est dirigé par les dieux, et les dieux ne se trompent jamais. Elle n’a de cesse de pourchasser les autres croyances, de brûler vifs les hérétiques avérés ou supposés qu’elle attrape après les avoir torturés pour obtenir leurs aveux. Malgré cette répression spirituelle, beaucoup continuent dans le plus grand secret d’idolâtrer d’autres panthéons, conscients des risques qu’ils prennent et qu’ils font courir à tous ceux qui les entourent.

Il existe également des groupes appelés les “inféodés”. Ce sont généralement des paysans, guidés par d’anciens soldats, des déserteurs ou des mercenaires qui sont regroupent en bandes de brigands ou forment parfois un village autonome tentant de faire valoir leur indépendance par la force.

Ces rebelles sont chassés et tués à vue par les gardes des divers comtés, duchés et baronnies.


Le duché de Rôn

Dirigé par le duc Imrik Francus, le duché de Rôn est l’un des plus grands et des plus influents du Royaume.

Tentant de faire valoir ses principes et ses idéaux afin d’unir les peuples sous sa bannière, le duc Imrik Francus fait beaucoup d’efforts politiques envers les autres régions du Royaume. Le duc tient à conserver une image d’homme bienveillant et non-belliqueux, bien qu’au fond il ne souhaite qu’une chose : la mort de tous ses concurrents et se verrait tout à fait sur le trône.

Les couleurs du duché sont le bleu et le blanc, son symbole est une tête d’aigle.


Le duché Darignant

Seconde plus grande région après le duché de Rôn, le duché Darignant est une puissance économique qui alimente tous le Royaume grâce à ses guildes d’artisans réputées jusque dans contrées humaines les plus reculées. Ils disposent également d’une production d’articles de luxe très convoités.

La famille Darignant habille les rois et les plus grands depuis toujours. A l’origine des couturiers de la petite bourgeoisie, ils furent anoblis il y a plus de 10 générations. Actuellement c’est Georges Darignant qui détient le titre de Duc.

L’armée de Darignant n’est ni la plus grande, ni la mieux entraînée, mais certainement la plus impressionnante visuellement, disposant de tenues finement taillées, d’armures ouvragées et d’armes somptueuses.

Les couleurs du duché sont le rouge et le jaune tandis que le symbole qui orne ses bannières est un cheval cabré.


La baronnie d’Osrald

Le baron Machald Osrald possède la plus grande force militaire de toutes les régions du Royaume. Ses couleurs sont le noir et le blanc tandis que son symbole représente une fleur de lys argentée.

La baronnie Osrald possède une grande industrie militaire et le baron, Gustave Osrald, est réputé pour être intransigeant avec ses ennemis. Sa famille gagna son titre de noblesse lors des guerres pour l’unification de l’Humanité, du temps du premier roi Deremis, titre qu’elle a conservé depuis, héritant de père en fils la gestion de la région.

Depuis, sa lignée s’est fait un devoir de maintenir le caractère martial des gens du cru, entretenant par la même occasion une force armée importante, prête à répondre à l’appel du roi à n’importe quel moment. C’est cette tradition qui fait d’Osrald une baronnie guerrière de premier plan, qui a par ailleurs donné naissance à plusieurs des meilleurs régiments de tout le Royaume. Ces chevaliers en armures lourdes sont certes peu nombreux comparés à des troupes plus conventionnelles, mais ils sont une troupe d’élite qui joue très souvent un rôle majeur dans la résolution des conflits.


Les Nordiens

Loin dans le nord, par delà le Mur de Givre, falaises immenses faisant office de frontière naturelle avec les steppes gelées, vivent des communautés humaines. Rassemblées en tribus, les Nordiens sont sauvages, forts, résilients et imperméables à tout ce que la nature peut leur envoyer.

Réputés pour ne pas s’embarrasser avec des sentiments, les Nordiens sont des êtres bruts, directes et sans fioritures, en bref, pragmatiques. Leurs tribus sont presque toutes en guerre permanente avec une autre race vivant sur ces terres hostiles et inhospitalières : les Fenryens. Ces homme-loups chassent les Nordiens qu’ils considèrent comme une véritable proie de choix.

Mais les Nordiens n’ont pas peur de ces monstres redoutables, car un vrai Nordien ne connait ni la peur, ni la faiblesse. Les tribus aiment les combats et plus encore ils aiment la victoire, de préférence dans le sang et la souffrance.

Outre cet aspect violent et sanguinaire, les Nordiens possèdent un code d’honneur strict et un fort sens des valeurs. Un Nordien ne ment pas, il ne vole pas, il ne trahit pas et surtout, il ne fuit jamais.

%d blogueurs aiment cette page :