La culture des Azehils


La vie en Azelwen

Chaque Azehil vit sur le territoire et est donc sous l’autorité d’une des grandes familles ou d’une petite famille de la noblesse. 

Les grandes familles sont les lignées qui remontent à l’âge où les Azehils se nommaient encore Elfes. Elles sont la noblesse héroïque qui libéra leur race de l’emprise de la religion pour l’amener dans la lumière de la science et de l’érudition.

Elles sont dirigées par un prince héritier ou une princesse héritière. Ils possèdent le plus haut statut de noblesse de tout l’Azelwen et sont des seigneurs parmi les seigneurs. 

Les petites familles quant à elles descendent directement des grandes familles et constituent la majeure partie de la population de l’Azelwen. Les dirigeants des petites familles sont appelés les princes ou les princesses. 

Bien que les grandes familles possèdent une haute renommée et sont très respectées, elles n’écrasent ni ne dominent les petites familles, qu’elles tentent au contraire de soutenir et d’aider lorsque des difficultés se font sentir.

Les grandes familles possèdent de nombreuses terres, des villes et même une armée. Mais les princes héritiers n’ont aucun statut de dirigeant politique.

Tous suivent et se conforment au commandement du gouvernement afin d’œuvrer au développement et à la protection de leur civilisation.

Aucune des grandes familles n’est en concurrence ou en litige avec une autre, car chacune possède une mission exclusive au sein de la société des Azehils.

De même, si chacune possède sa propre force militaire afin de participer à la défense de l’Azelwen, une mobilisation générale ordonnée par le Régent les réunit toutes dans une seule armée, dirigée par les princes héritiers.

Ces troupes restent sous l’autorité de leur prince héritier qui, en cas de guerre, intègre l’état-major sous le commandement de Jikylad, régent et général des armées d’Azelwen.


L’armée d’Azelwen

L’armée Azehil est unique en son genre sur Akenlor. En effet, celle-ci est sous les ordres strictes du régent d’Azelwen, Eldryan, par l’intermédiaire du général des armées, Jikylad.

Cela diffère de loin des seigneurs humains possédant chacun ses forces armées, guerroyant entre eux tout en répondant à leur roi, ainsi que des Peaux-Vertes qui semblent avoir une organisation où la force brute prime sur la raison.

Les survivants de la guerre civile qui donna naissance à l’Azelwen formèrent les premières familles qui construisirent toute la société. Ce sont les Grandes Familles, nobles parmi les nobles. Chacune de ces familles est dirigée par un prince héritier qui vit en autonomie sur ses terres et dispose notamment de son propre corps d’armée. 

Hiérarchie et commandement

Le mot d’ordre dans les armées d’Azelwen est la loyauté avant tout. Loyauté à ses supérieurs, mais surtout à la nation Azehil. Ainsi, les soldats ne chercheront pas à discuter les ordres de leur officier.

L’armée d’Azelwen est composée de toutes les armées des familles nobles. Ainsi en temps de guerre, la mobilisation est générale et chaque prince héritier devient un général aux ordres de Jikylad. Ils forment alors l’état-major.

Chaque armée des grandes familles constitue ce qu’on appelle un ost. La Flotte d’Azelwen, elle, est dirigée par le prince héritier de la famille Nehelim.

Chaque ost est ensuite ainsi organisé :

  • Un ost comporte plusieurs régiments, le prince héritier à sa tête pouvant être identifié par une écharpe rouge décorée d’or et un casque haut et souvent ailé. Son armure est souvent faite d’or et est très finement ouvragée.
  • Un régiment comporte plusieurs bataillons. Il est dirigé par un prince, identifié par une écharpe rouge décorée d’or.
  • Un bataillon comporte des unités qui peuvent être spécialisées ou polyvalente en fonction de leur provenance. Il est dirigé par un capitaine identifié par une écharpe rouge décorée d’argent.
  • Chaque unité qui compose le bataillon est dirigée par un sergent, identifiable par son écharpe rouge. Ces unités peuvent être des unités d’infanterie de ligne, d’archers, d’infiltration et de reconnaissance, de sapeurs ou même mixtes. L’organisation exacte dépendant de leur capitaine.

Chaque Ost est autonome et possède ainsi toute sa propre logistique comme les médecins de guerre qui sont déployés un peu partout ou rassemblés en unité médicale. Tous sont identifiés par un brassard rouge décoré d’un caducée blanc. 

Chaque unité médicale est dirigée par un officier médecin dont le caducée est d’or. Celui-ci gère les stocks de bandages et potions médicinales, assigne un médecin aux unités partant en mission et organise les soins des soldats lors d’une bataille ainsi que l’hôpital du camp. 

Finalement, le rôle et la structure de chaque unité au sein d’un bataillon sont définis par l’Ost, qui lui-même dépend de la famille à laquelle il appartient. 

Les différentes unités

Les régiments de l’Azelwen possèdent tout un panel de bataillons généralement polyvalents et autonomes car composés de différentes unités spécialisées qui évoluent dans une symbiose parfaite, chacune compensant les faiblesses d’une autre. 

Chaque bataillon est composé d’un socle universel : 

  • Une unité de soldats d’infanterie : les Lamargents 
  • Une unité d’éclairage et de reconnaissance : les Marchombres
  • Une unité de soutien qui comporte médecins, armuriers et autres militaires spécialisés dans des tâches civiles essentielles à la vie du bataillon 

On peut souvent y trouver des unités d’archers, capables d’obscurcir le soleil avec une pluie de flèches, des unités de cavalerie lourde appelées les Ezelifs qui regroupent la chevalerie des grandes familles. des unités de combat maritime et d’autres unités spécialisées propres à l’organisation militaire de chaque grande famille. 

Tenue du soldat et du camp

Les Azehils sont fiers d’être le peuple le plus avancé et sage. Et ce n’est pas parce qu’ils se trouvent en terrain étranger que les soldats doivent faire preuve de relâchement dans leur tenue personnelle ou la tenue de leur camp. C’est d’ailleurs par cela, en plus de la victoire sur le champ de bataille, que les Azehils pourront faire comprendre aux autres peuples sous-développés qu’ils leur sont de loin supérieurs et doivent s’incliner devant eux.

Le soldat se doit ainsi d’avoir une tenue appropriée, bien en ordre et aussi propre que les conditions du terrain le permettent. Il doit avoir une hygiène irréprochable. Ses cheveux ne doivent pas le déranger pour le combat tandis que sa barbe, pour les rares qui en possèdent une, doivent être impeccablement taillées et brossées. Pour ceux ne portant pas la barbe, la peau se doit d’être évidemment bien rasée.

La tenue du camp est de l’affaire de chaque unité. En effet, les membres d’une unité sont tous rassemblés dans des tentes voisines afin d’entretenir une cohésion de groupe même en dehors des missions. 

Le sergent de chaque unité est ainsi responsable de la bonne tenue de son secteur du camp et des sanctions à son encontre peuvent être décidées si leur secteur n’est pas digne de l’ordre et la propreté exigés pour des membres des armées d’Azelwen. Bien sûr il est du ressort d’un capitaine de s’assurer que l’ensemble de son bataillon est en ordre.

Enfin, le camp est organisé en 3 zones principales, qu’il n’accueille qu’un bataillon, un régiment ou même un ost au complet :

  • La zone des soldats, qui est la première par laquelle l’on passe lorsqu’on rentre dans un camp. En se trouvant ainsi proche de l’entrée du camp, les soldats peuvent rapidement en sortir en cas d’attaque ennemie. Quand bien même certains parviendraient à s’y introduire, il leur faudrait d’abord affronter tous les soldats en faction avant de pouvoir espérer atteindre les ressources stratégiques du camp.
  • La zone civile se trouve tout au fond du camp, suffisamment éloignée de l’entrée pour ne pas être inquiété par d’éventuels projectiles ennemis. Elle rassemble tous les civils, artisans, mages et érudits pouvant être nécessaires pour la mission des unités du camp. On y retrouve également l’entrepôt du camp. Il va sans dire qu’il est également attendu des personnes présentes dans cette zone de faire en sorte de tenir leur zone la plus propre et présentable possible.
  • La zone de commandement, où se trouvent la tente de commandement ainsi que les tentes personnelles des officiers supérieurs et l’hôpital de campagne, est, elle, située entre les 2 précédentes zones, la mettant à l’abri d’attaques directes, tout en permettant de transmettre les ordres rapidement aux unités et transférer les blessés pour des soins d’urgence.

Le monde civil

Les Azehils sont une société complexe et organisée avec une grande rigueur. Chacun sait que sa place est importante et bien que les ponts entre les strates de la société sont très rares à cause de l’immortalité, tous s’en accommodent volontairement dans une grande harmonie. 

La noblesse Azehil est très respectée par tous bien que les titres ont rarement une grande influence ou une importance réelle dans la société. 

Les nobles étant sans cesse sous l’autorité des princes héritiers, leur influence donne souvent lieu à des jeux de cour et des intrigues politiques entre eux, comme dans une caste fermée qui ne peut pas vraiment influencer le reste de la société.

La société est composée de trois grandes catégories, la haute noblesse, la petite noblesse et les civils. Dans la haute noblesse on retrouve dans l’ordre hiérarchique :

Le Régent

Le Général des armées

Les princes et princesses héritiers des grandes familles

Les princes et princesses des petites familles

Les membres du Concile de l’Académie des Savoirs Arcaniques, conseillers du régent

Dans la petite noblesse on retrouve dans l’ordre hiérarchique :

Elydrith

Autarch

Archonte

Enyr

Pour une raison de RP et de cohérence, les joueurs peuvent uniquement accéder à des rangs de la petite noblesse.

Dans les civils nous pouvons également trouver des catégories sociales, qui désigne plus une position sociale en tant qu’expert d’un domaine que comme un rang à l’image de la noblesse. Bien que ces rangs sociaux soient très respectés, il n’y a pas de rapport hiérarchique propre à ces strates.

  • Les maîtres de domaine, comme par exemple les archimages ou les maîtres artisans
  • Les mages
  • Les soldats
  • Les bourgeois
  • Les citoyens

Le lien entre le monde militaire et civil

Ces complexes couches de rangs hiérarchiques et de catégories sociales différentes fonctionnent en harmonie avec une relation fluide.

Il y a tout d’abord une séparation du monde militaire et civil. Ainsi, aucun membre du monde civil ne peut avoir quelconque autorité sur le monde militaire. Seul le régent, par l’intermédiaire des princes héritiers qui dirigent la structure militaire lorsque la mobilisation est déclarée, sont en position de donner des ordres aux soldats.

Ainsi le monde militaire œuvre en totale autonomie et en parallèle du monde civil. L’autorité militaire n’est pas remise en question, surtout en temps de guerre. Sur le front c’est donc les officiers qui dirigent les camps. 

D’un autre côté, les affaires civiles ne concernent pas les militaires et ils ne s’en préoccupent guère. Jamais un officier d’armée imposera à un civil d’effectuer une tâche si celle-ci n’est pas une nécessité pour la guerre. De manière générale, les officiers demandent l’appui, il ne l’exige pas. Seule la haute noblesse pourrait exiger à tous sans que personne ne puisse contredire ou s’y opposer. La liaison entre les deux mondes se fait donc par l’intermédiaire de la haute noblesse. 


%d blogueurs aiment cette page :